Information/Dossiers

 

RAPPORT D'AUDIT DU CHEMIN DE FONTANIERES - 27/08/2018

 

INTRODUCTION :

Cette initiative citoyenne et ce rapport ont comme motivation le constat intuitif et le résultat d'un sondage au sein des membres de l'AUMSL fait courant mai 2018, par les responsables de l'association, concernant les préoccupations majeures des riverains du chemin de Fontanières et des voies affluentes.

La préoccupation quasi unanime concerne la circulation et l'ensemble des dérives relatives à l'utilisation de cette voie en tant qu'axe de détournement et/ou raccourci. Il est clair que la circulation évolue dramatiquement vers aujourd'hui toujours plus de voitures, et que les constructions récentes à la Mulatière et des communes limitrophes, ont largement aggravé la situation. Nous sommes à l'avenir très inquiets du devenir de cette circulation, lorsque l'autoroute A7 deviendra une voie urbaine, ce qui aura nécessairement comme effet de rejeter le trop-plein de circulation vers des petites voies capilaires totalement inadaptées ... Et n'oublions pas que nous parlons d'une ancienne voie romaine ! Les anciens bâtis sont fragilisés par les passages réguliers des véhicules, parfois totalement hors gabarit.

Il y a lieu de compléter à ce constat voiture, la grande difficulté pour les piétons enfants en particulier et les vélos à évoluer en toute sécurité, car très peu de trottoirs ou de zones dédiées à la marche.

Pour être complets sur les attentes des riverains, nous pouvons rajouter 2 sujets :

  • la sécurité : des voitures sont très souvent fracturées, quelques cambriolages, des tags à répétition

  • la communication : mauvaise pour les portables et fibre en attente, dossier toujours promis et repoussé par les opérateurs

Ces 2 sujets ne sont pas pris en compte par la suite du rapport.

 

LA CIRCULATION :

 

On constate 3 types de circulation et 2 niveaux d'intensité selon les heures de la journée :

 

  • Le matin entre 7:30 et 9:00 sens Sud Nord : circulation très dense de transit en provenance d'Oullins, de Chaponost et de Ste-Foy venant se rajouter à la circulation issue des riverains.

  • Le soir à partir de 17:00 jusqu'à 19:30 sens Nord Sud : circulation de retour néanmoins moins dense expliquée par un accès compliqué, rue des 3 Artichauts.

  • Plus grave, par exemple l'application collaborative WAZE propose le chemin de Fontanières comme voie de détournement en cas d'embouteillage de l'autoroute A7 ! Moyennant quoi, il n'est pas rare de trouver outre des voitures aux plaques d'immatriculation étrangères, des caravanes, des camions, des bus qui n'ont évidemment pas la place de circuler et se retrouvent coincés sans possibilité de demi-tour.

  • ​Nous essayons de rentrer en relation avec WAZE pour que l'application prenne en compte la nature des lieux, par contact direct (Romain Viard a déjà eu une approche) et par une remontée informatique de l'application (opération menée avec un informaticien)

Notre objectif est de mettre en oeuvre tout ce qui pourra limiter, sécuriser la circulation

sur cette voie quitte à la rendre plus contraignante et donc moins attractive.

Il est évident qu'une projection à moyen terme de la situation actuelle et de son

évolution constatée depuis quelques années vont rendre la circulation strictement

impossible et très préjudiciable à un site historique et inadapté à cet effet.

Pour analyser l'ensemble de la problématique du chemin de Fontanières, le 16 juillet 2018 au matin, 3 habitants de cette voie - Mr J.F. Baud - Mr J.M. Gagachian - Mr S. Hariveau - ont parcouru à pied tout le chemin du carrefour du Roule jusqu'à l'intersection montée Saint-Laurent / 3 Artichauts notant sous 3 critères les problèmes, incohérences, insuffisances rencontrées. Une note par degrés de gravité a été attribuée à chaque situation rencontrée.

CRITERES D'ANALYSE :

  1. La situation horizontale et verticale :

Les 2 types de signalisation sont soit insuffisants, soit illisibles, soit incohérents, soit inexistants !

Insuffisantes : en entrée du chemin coté sud, le panneau bilingue français-anglais précisant une restriction et interdiction de circulation n'est pas visible ou visible trop tard et dans tous les cas non répété le long du chemin sur différentes intersections. Ce même panneau n'existe pas dans le sens Nord Sud même s'il est moins nécessaire. Il conviendrait que cette information soit disponible dès l'entrée sur le Roule et que sa visiblité soit renforcée (clignotant rouge) panneau radar de détection, etc ...

Illisibles : le marquage au sol est souvent effacé.

Incohérentes : le bon sens et la nature des lieux pourraient supposer une limitation stricte de la vitesse de circulation à 30 km/h sur tout le chemin ... il n'en est rien, on passe de 30 à 50 après la majorité, mais pas l'intégralité, des dos-d'âne et ce quelque soit les lieux, larges ou pas. De nombreux panneaux sont masqués par la végétation, ce qui n'a fait qu'empirer au fil de la saison.

Inexistantes : certains virages particulièrement dangereux et sans visibilité ne sont pas signalés. Il manque clairement un marquage au sol au croisement Fournache / Fontanières.

  2. La chaussée :

Le rapport détaillé fait état de nombreux manquements, trous, chaussée gondolée, plaques d'égout non affleurantes et surtout le manque de trottoirs rendant la circulation piétonne très dangereuse en particulier pour les enfants.

  3. L'environnement murs, bâtiments, végétation :

Il convient de prendre en compte très sèrieusement l'influence du trafic sur le déchaussement progressif de certains murs entrainant potentiellement des risques d'effondrements du fait des vibrations, du poids des véhicules et des infiltrations d'eau; Plusieurs maisons anciennes ont des fondations ou des murs de soutènement commun avec le chemin de Fontanières, donc très sensibles aux vibrations liées à la circulation.

On note à certains endroits des fissures inquiétantes ...

La végétation est par endroit très importante et diminue la largeur de la rue. Il conviendrait que chaque propriété concernée ait l'obligation de tailler au plus juste cette emprise sur la chaussée.

Nous souhaitons que ce travail puisse servir de base à des aménagements en rapport avec la nature des lieux et restons à disposition des services pour contribuer positivement et coincrètement à toutes améliorations.

Serge Hariveau, Président AUMSL, avec la complicité de Jean-François Bau & Jean-Michel Gagachian

reglementation_circulation.jpg